P275 - Le dosage de troponine après électrisation : évaluation des pratiques professionnelles et intérêt médical

François Javaudin (1), Stéphanie Kalwant (2), Quentin Le Bastard (2), Eric Batard (2), Idriss Arnaudet (2), Emmanuel Montassier (2)

1. Urgences - SAMU, CHU Nantes, NANTES, France
2. Urgences - SAMU, CHU Nantes, Nantes, France
Diffusion le 13/06/2018

/medias/images/design/icos/eposters.png /medias/images/design/icos/resumes.png


Introduction : L’intérêt du dosage de la troponine après une électrisation est sujet à controverse. Certains auteurs estiment que son dosage n’est pas utile au décours d’une électrisation, alors que d’autres recommandent son évaluation systématique. Son élévation paraît être un phénomène rare au décours d’une électrisation. Sa capacité à prédire la survenue d’un événement cardiaque reste inconnue. Notre objectif est d’évaluer les pratiques professionnelles concernant son dosage chez l’adulte et l’enfant au décours d’une électrisation vue aux urgences, ainsi que de déterminer ses performances pronostiques.

Méthode : Nous avons inclus rétrospectivement tous les sujets admis aux urgences adultes et pédiatriques d’un hôpital entre 2005 et 2017 et diagnostiqués (codes CIM10) : W85, Exposition aux lignes électriques ; W86, Exposition à d'autres formes précisées de courant électrique ; W87, Exposition au courant électrique, sans précision ; T75.4, Effets du courant électrique.

Résultats : 205 patients ont été inclus dont 161 adultes et 44 enfants. Le dosage de la troponine était pratiqué chez 151 sujets. Chez l’adulte le taux de dosage était de 74% IC95(67-80) et chez l’enfant de 73% IC95(58-84) (p=0,85). La troponine était élevée chez 5 sujets ce qui représente 3% IC95(1-8) des patients dont un dosage avait été effectué. Ces 5 sujets étaient tous des adultes, aucun enfant n’avait une élévation de la troponine. Les patients avec une élévation de la troponine étaient plus âgés avec une médiane à 61 ans interquartile(IQR)(38-78) contre 27,5 ans IQR(18,5-40) chez les autres (p=0,01) ; ils avaient plus fréquemment des antécédents cardio-vasculaires (60% contre 6% ; p=0,004) et des brulures (100% contre 32% ; p=0,004). Ils ont développé également plus d’évènements cardiaques (60% contre 1% ; p=0,0002) et de décès (20% contre 0% ; p=0,03). La sensibilité et spécificité de l’élévation de la troponine pour prédire un évènement cardiaque était de 60% IC95(15-95) et 99% IC95(96-100) respectivement. Les rapports de vraisemblance positif et négatif étaient de 43,8 IC95(9,3-206,6) et 0,4 IC95(0,1-1,2) respectivement.

Conclusion : L’élévation de la troponine après électrisation est un événement rare. Sa sensibilité reste imprécise mais sa forte spécificité pour prédire un événement cardiaque suggère que son dosage ne pourrait être réservé qu'aux patients à haut risque. Une étude prospective de plus grande ampleur serait nécessaire afin d’établir des recommandations.

Tags : électrisation troponine complication cardiaque arythmie pratique professionnelle