CP052 - Évaluation des facteurs prédictifs de récidive de crise comitiale à 24h d'une admission aux urgences pour crise comitiale

sarah FAUTHOUX (1), JUSTINE VALIERES (2), Guillaume VALDENAIRE (3), Pierre-Marie ROY (4), Thomas MOUMNEH (5), Marion LEPOTTIER (5), Cédric GIL-JARDINE (3)

1. Urgences-SMUR, CH Le Mans, Angers, France 2. Urgences-SMUR, CHU Bordeaux, BORDEAUX, France 3. Urgences-SMUR, CHU Bordeaux, Bordeaux, France 4. Urgences-SMUR, CHU Angers, Angers, France 5. Urgences-SMUR, CHU Angers, ANGERS, France

Diffusion le 11/05/2017

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction : Le but de cette étude est d'identifier les facteurs prédictifs de récidive épileptique dans les 24 heures suivant la crise comitiale ayant nécessité une admission aux urgences. Elle fait suite à un travail, rétrospectif, ayant permis de montrer que l'incidence de récidive (17,1%) parait justifier une surveillance pendant 6 heures des patients entrant pour crise comitiale et qu'une attention particulière devrait être portée aux patients jeunes (OR 0,77[0,74-0,81]), aux crises focales (OR 1,65[1,08-2,05]) et aux patients présentant une crise sans facteur identifié. Le but final de cette étude est donc d'établir un score prédictif de récidive en fonction de la sensibilité et de la spécificité des facteurs de risque idéntifiés sur l'étude propective. 

Matériel et Méthode : il s'agit d'une étude observationnelle, analytique, prospective, de cohorte, multicentrique ayant débutée le 11 juillet 2016. Tous les patients de plus de 18 ans entrant pour crise comitiale sont inclus. Ne sont pas inclus les états de mal épileptiques ainsi que les patients refusant la participation à l'étude. Un questionnaire standardisé papier concernant l'évaluation du patient épileptique sera réalisé pour tout patient inclus. Les coordonnées du patient ainsi que sa non-opposition seront recueillies au cours de la prise en charge et les données nominatives seront ainsi contrôlées (adresse, numéro de téléphone). Ce recueil a été validé par le comité d'éthique. Le patient sera ainsi informé d'un rappel à J7 pour identifeir la survenue d'une récidive épileptique. La prise en charge thérapeutique et la surveillance du patient  resteront à la discréton du praticien urgentiste prenant en charge le patient. Il n'y a aucune modification des pratiques. L'évaluation de la récidive à 24 heures et à 7 jours se fera par un rappel unique des investigateurs à 7 jours. 

Conclusion : il s'agit d'une étude prospective en cours de réalisation dont les résultats seront connus courant 2017 permettant une éventelle présentation au congrès. 

Tags : Epilepsie facteurs de risque de récidive