FC077 - Evaluation de la courbe d'apprentissage d'un protocole échographique (profil mitral et échographie pleuro-pulmonaire) dans le cadre de l'étude READ chez des opérateurs novices

Flash Communication

juliette bacquet (1), terence ahui (2), tristan carrie (2), Eric Wiel (3, 4)

1. urgences/smur béthune, Ch béthune, béthu, France 2. urgences/smur béthune, Ch béthune, béthune, France 3. Pôle de l'Urgence , CHRU Lille , LILLE, France 4. Faculté de médecine-Université de Lille, CHRU Lille , LILLE, France

Diffusion le 06/06/2019

Contexte : Le recours à l’échographie, pour les médecins urgentistes, peut permettre un diagnostic et une orientation plus rapide des patients. L’étude READ, qui tente à démontrer la supériorité d’une méthode échographique rapide sur le dosage des NT-ProBNP dans l’insuffisance cardiaque aiguë chez les patients de plus de 75 ans s’inscrit dans cet objectif. L’objectif de notre étude était de déterminer, chez des opérateurs novices, la courbe d’apprentissage de cette méthode et le nombre minimal d’échographie à pratiquer afin d’être inclus comme opérateur READ, après une formation courte.

Méthode : Etude mono-centrique, observationnelle de juin 2017 à avril 2018. 7 internes (novices de toute formation échographique) ont effectué un protocole comportant un profil mitral et une échographie pleuro-pulmonaire. Ils enregistraient les images (clé USB) pour permettre au formateur de valider les images obtenues selon 14 critères qualités. Les courbes d’apprentissage de chaque opérateur novice ont été obtenues grâce à la méthode CUSUM. Cette méthode a été utilisée pour obtenir les courbes de durée d’exécution du protocole. La concordance entre les opérateurs novices et experts concernant l’'interprétation des images pleuro-pulmonaires et du profil mitral a été évaluée à l’aide du Kappa de Cohen. Le seuil de significativité était fixé à 0,.05.

Résultats : Les internes ont effectué un nombre hétérogène d’échographies (allant de 6 à 29) ce qui n’a permis de montrer que des courbes d’apprentissage individuels pour chaque opérateur avec une tendance de progression de la courbe d’apprentissage après un nombre peu important d’échographie (au maximum 8 pour la pratique, 14 pour l’amélioration de la durée d’exécution). Après chaque échographie, l’interne améliorait sa durée d’exécution du protocole de 0.,36min. Concernant l’interprétation des images, 100% des interprétations des images pleuro-pulmonaires étaient en accord avec l’expert, par contre seulement 75% en ce qui concernait l’interprétation des profils mitraux.

Conclusion : L’apprentissage du protocole échographique semble rapide à acquérir sur le plan pratique pour des opérateurs novices après une formation courte, avec une durée d’exécution qui s’améliore après 14C échographies. L’interprétation des images pleuro-pulmonaires semblent facilement acquise après cette formation, par contre celle-ci apparaît trop courte pour former des opérateurs novices à l’interprétation du profil mitral.

Tags : courbe d'apprentissage échographie profil mitral pleuro-pumonaire