P197 - Asthme aigu grave aux urgences: facteurs prédictifs de recours à une ventilation mécanique invasive

rim ben kaddour (1), anware yahmadi (2), hanane ghazali (1), chaabani ghzela (1), wided bousslimi (3), aymen zoubli (2), najla heni (4), sami souissi (1)

1. Service accueil des urgences, Hôpital Régional de Ben Arous, tunis, Tunisie
2. service d'acceuil des urgences, Hôpital Régional de Ben Arous, tunis, Tunisie
3. service d'acceuil des urgences, Hôpital Régional de Ben Arous, Tunis, Tunisie
4. emergency department of ben arous, ben arous tunisia, ben arous, Tunisie

Diffusion le 10/05/2016

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction : Le recours à une ventilation mécanique invasive(VMI) des crises d'asthme aigu grave (AAG) est une décision multifactorielle. La mortalité due à la VMI des crises d'AAG est de 10 à 20%. Plusieurs études ont montré que les crises d'AAG évoluaient favorablement sous traitement bien conduit, le recours à une VMI était dans 8 à 15 % des cas.   

 

Objectif : Identifier les facteurs prédictifs de recours à une VMI au cours des crises AAG.

 

Matériel et méthode : Etude prospective mono centrique menée sur cinq ans. Inclusion des patients (Age : > =18ans) consultant les urgences pour AAG. Les données épidémio-cliniques, par acliniques, thérapeutiques, évolutives et pronostiques ont été collectées. Une analyse multivariée par régression logistique a été réalisée pour identifier les facteurs associés au recours à la VMI.

 

Résultats : Inclusion de 80 patients. Age moyen = 37 ± 10. Sex-ratio=0,63. Comorbidités (%) : asthme (79), allergie (29), hospitalisation en pneumologie dans l'année (23) hospitalisation en réanimation dans l'année (14).  La VMI était réalisée chez 19 patients (23%) avec un délai médian égal à 30 min.  La durée de séjour aux urgences =10+/-7 heures avec une durée moyenne de 2 heures à la salle d'accueil des urgences vitales. En analyse multivariée, trois facteurs  étaient indépendamment liés au recours à la VMI: fréquence respiratoire (FR) inférieure à 8 cycle/mn (OR ajusté =3,6 ; IC 95% [1,07 -12,33]; p=0,03), pression artérielle en CO2 (PaCO2) supérieure à  70 mmHg (OR ajusté=4,8 ; IC 95% [1,62 ? 14,66] ; p=0,005) et un délai de consultation supérieur à 3 heures (OR ajusté = 4,3 ; IC 95% [1,47 - 14,39] ; p=0,008).

 

Conclusion : la bradypnée, une PaCO2 supérieure à 70 mmHg et un délai de consultation supérieur à 3 heures sont des facteurs prédictifs de recours à la VMI au cours des crises d'AAG aux urgences.

Tags : Asthme aigu grave urgences médicales ventilation mécanique invasive pronostic

Personnes
Correspondant
Orateur