P155 - Performances en matière de pose de ceinture pelvienne en pré-hospitalier en cas de suspicion de fracture du bassin.

Julie Steppacher (1), Pierre-Nicolas Carron (2), Tobias Zingg (3), Olivier Borens (4), Mathieu Pasquier (2)

1. Ecole de médecine, Faculté de Biologie et Médecine, Lausanne, Lausanne, Suisse
2. Service des urgences, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne, Lausanne, Suisse
3. Service de Chirurgie Viscérale, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne, Lausanne, Suisse
4. Service d'Orthopédie et Traumatologie, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne, Lausanne, Suisse

Diffusion le 10/05/2016

/medias/images/design/icos/resumes.png /medias/images/design/icos/eposters.png


Introduction : Les fractures du bassin sont des lésions potentiellement mortelles survenant surtout lors de traumatismes fermés. La prise en charge en préhospitalier des patients suspects de fractures du bassin comprend la stabilisation à l'aide d'une ceinture pelvienne (CP), sans qu'il n'existe pour autant de critères universellement reconnus posant l'indication à la pose d'une CP. Nous avons voulu analyser les pratiques en matière de pose de ceinture pelvienne en pré-hospitalier.

Méthode : L'ensemble des missions pré-hospitalières (SMUR terrestre et hélicoptère de sauvetage) fait l'objet d'une collecte systématique de données, comprenant notamment le diagnostic hospitalier retenu à 48 heures et le score ISS. Toutes les missions effectuées entre 2008 et 2014 pour des patients traumatisés adultes ont été analysées. Le but de notre étude était de caractériser la relation entre la pose d'une CP en pré-hospitalier et la présence d'une fracture du bassin, classifiée selon Tile. Nous avons défini la « sensibilité » se la pose de ceinture pelvienne comme la proportion de patients avec fracture du bassin chez qui une ceinture a été posée en pré-hospitalier. Les patients décédés sur site ont été exclus.

Résultats : 2368 patients traumatisés ont été recensés. L'âge moyen était de 47±20 ans (étendue 16-100).68% étaient des hommes. Le score ISS moyen était de 14±19. Une fracture du bassin a été diagnostiquée dans 170 cas, impliquant 66 fractures de type Tile A, 20 Tile B1 ( « open book »), 58 Tile B2 (compression latérale), 4 Tile B3 (B1 et/ou B2 bilatérales) et 22 Tile C (instabilité verticale). 525 patients ont bénéficié d'une CP en pré-hospitalier. Parmi les 170 patients avec fracture du bassin, 118 se sont vu poser une ceinture en pré-hospitalier (« sensibilité » de 69%).

Discussion : Près d'un tiers des patients avec fracture du bassin avérée n'ont pas bénéficié de la pose d'une CP en pré-hospitalier dans notre étude. Compte tenu de la rapidité de mise en place, de son rapport bénéfice / risque favorable, une meilleure sensibilisation des équipes pré-hospitalières semble justifiée.

Conclusion : Les résultats de notre étude apporte un nouvel éclairage sur l'utilisation de la ceinture pelvienne par des secours médicalisés pré-hospitaliers. Une analyse multi-variée, incluant notamment les caractéristiques initiales des patients (mécanisme, âge, état de conscience, signes vitaux) permettrait de mieux préciser les indications à la pose d'une CP en pré-hospitalier. 

Tags : fracture du bassin ceinture pelvienne traumatologie

Personnes
Correspondant
Orateur